Circuit Royal

Découvrez en une heure quinze l’île de la Cité, le Marais et l’île Saint-Louis.
  • Vous découvrirez une histoire et une architecture intimement liées à la vie des rois de France et de leur cour, du Moyen-âge au XVIIème siècle.
  • Vous croiserez des destins célèbres: le roi Charles V, le prévôt des marchands Etienne Marcel, les rois urbanistes François 1er et Henri IV, le ministre Sully, les écrivains Madame de Sévigné et Victor Hugo, l’empoisonneuse la Marquise de Brinvilliers, l’architecte de Versailles Louis Le Vau, et tant d’autres…
  • Vous débusquerez les hôtels particuliers des XVIème et XVIIème siècles, les musées et les jardins secrets.
  • Vous percevrez le style de vie de ses habitants d’aujourd’hui : qu’ils résident dans des ruelles calmes aux cours pavées ou sur les quais bourgeois avec vue sur la Seine, ils sont entourés d’antiquaires et de créateurs, d’artistes et de stylistes. Ils aiment alterner shopping effréné et discussions animées en terrasse avec des moments de détente dans les havres de paix que recèle le quartier.

Pour en savoir plus, survolez les points d'intérêt numérotés sur la carte!

Cathédrale Notre-Dame de Paris

Cathédrale Notre-Dame de Paris

Chef d'œuvre de l'art gothique. Cathédrale entreprise en 1163 par Maurice de Sully, évêque de Paris, en l'honneur de la Vierge Marie, et terminée vers 1250. Caractéristique par ses tours hautes de 70 mètres, ses arcs-boutants et ses rosaces, ses portails sculptés et sa galerie de statues.

Hôtel de Ville

Hôtel de Ville

Siège de la Mairie de Paris. Le maire, élu tous les six ans, dirige à la fois le département 75 et la municipalité. Le premier hôtel de ville, la Maison aux Piliers, fut édifiée en 1357 par Etienne Marcel, prévôt des marchands. Elle fut remplacée à la Renaissance par un nouvel hôtel de ville, commandé par François 1er à l'italien Dominique de Cortone, dit Le Boccador, architecte du château de Chambord. L'hôtel de ville Renaissance fut incendié par la Commune en 1871, et reconstruit à la fin du XIXème siècle par Théodore Ballu.

Eglise Saint-Gervais Saint-Protais

Eglise Saint-Gervais Saint-Protais

Terminée vers 1620, elle fut la première église de Paris à recevoir une façade classique avec les trois ordres antiques superposés : dorique, ionique et corinthien. Elle abrite les plus anciennes orgues de Paris, celles des Couperin, musiciens connus dans toute l'Europe, dont huit membres se sont succédé à l'orgue de Saint-Gervais.

Mémorial de la Shoah - Mur des Justes

Mémorial de la Shoah - Mur des Justes

Après le génocide juif de la deuxième guerre mondiale, le tombeau du Martyr Juif Inconnu fut élevé ici en 1956. Autour de lui s'est constitué le Mémorial de la Shoah, en mémoire des 76.000 victimes juives déportées de France. Le Mur des Justes rend hommage aux 2693 français qui ont œuvré, au péril de leur vie, pour sauver des juifs persécutés.

Hôtel de Beauvais et Hôtel Hénault de Cantobre - Maison Européenne de la Photographie

Hôtel de Beauvais et Hôtel Hénault de Cantobre - Maison Européenne de la Photographie

L'Hôtel de Beauvais fut inauguré en 1660, le jour de l'entrée solennelle dans Paris de Louis XIV et Marie-Thérèse après leur mariage. La propriétaire avait même invité la reine mère et le cardinal Mazarin à assister au défilé royal depuis son balcon. L'hôtel Hénault de Cantobre date de 1706. Il abrite la Maison Européenne de la Photographie et sa collection de 20.000 œuvres.

Hôtel d'Aumont

Hôtel d'Aumont

Construit en 1620, ce fut l'une des toutes premières réalisations de Le Vau, futur architecte du château de Versailles. En 1662, le marquis d'Aumont fit agrandir son hôtel par François Mansart, à qui l'on doit la façade sur jardin.

Hôtel des Archevêques de Sens - Bibliothèque Forney

Hôtel des Archevêques de Sens - Bibliothèque Forney

L'un des rares vestiges du Moyen Âge à Paris. Pied-à-terre parisien des archevêques de Sens construit en 1519. Paris n'avait alors que le rang d'évêché, et dépendait de l'archevêque de Sens, en Bourgogne. Agrémenté de fenêtres gothiques, de gargouilles et de tourelles d'angle. Il fut le fief de la Ligue catholique pendant les guerres de religion contre les protestants vers 1570. Puis le logement de la reine Margot, Marguerite de Valois, première épouse d'Henri IV. L'Hôtel de Sens appartient maintenant à la Ville de Paris et abrite la Bibliothèque Forney consacrée aux arts décoratifs.

Muraille de Philippe Auguste

Muraille de Philippe Auguste

La muraille révèle ici son plus grand fragment encore visible, long de 70 mètres. Solide rempart de pierre élevé tout autour de Paris en 1190 par le roi Philippe Auguste. Epais de 3 mètres et haut de 10 mètres, il a protégé efficacement les parisiens. En 1356, le roi Charles V construisit sur la rive droite une enceinte plus large.

Village des Antiquaires de Saint-Paul

Village des Antiquaires de Saint-Paul

Au XIVème siècle, le roi Charles V avait créé ici-même l'Hôtel Royal Saint-Pol, aujourd'hui disparu. Il a été remplacé par ces maisons des XVIIème et XVIIIème siècles, regroupées autour de cours et de jardins, qui forment le charmant Village des Antiquaires de Saint-Paul.

Eglise Saint-Paul Saint-Louis

Eglise Saint-Paul Saint-Louis

Sa construction fut décidée par le roi Louis XIII et réalisée entre 1627 et 1634. C'est le meilleur exemple parisien du style jésuite. Façade noble à trois étages et premier grand dôme de Paris. La première messe fut célébrée en 1641 par le Cardinal de Richelieu. Située au cœur du Paris aristocratique et mondain des XVIIème et XVIIIème siècles, elle vit défiler la cour, qui venait écouter les sermons de Bossuet et de Bourdaloue et la musique des maîtres de chapelle Marc-Antoine Charpentier et Jean-Philippe Rameau.

Place du Marché Sainte Catherine

Place du Marché Sainte Catherine

Ancien emplacement du prieuré de Sainte-Catherine-du Val des Escholiers, aujourd'hui disparu. Cette jolie place fut dessinée en 1783, pour créer le marché Sainte-Catherine. Et pour le marché au poisson, juste derrière rue de Jarente, on construisit la Fontaine de la Poissonnerie, décorée de coquillages, de dauphins et de plantes aquatiques.

Hôtel et Musée Carnavalet

Hôtel et Musée Carnavalet

Le tout premier hôtel particulier du Marais, construit en 1548 pour le président du parlement, avec une cour d'honneur à l'avant et un jardin à l'arrière. Il a inspiré l'architecture de nombreuses demeures du Marais. Cour d'entrée ornée de bas-reliefs du sculpteur Jean Goujon. Statue de Louis XIV, plus tardive, par Coysevox. Dernière demeure de Madame de Sévigné, de 1677 à sa mort en 1696. Le Musée Carnavalet aborde l'histoire et la vie quotidienne à Paris. Il s'étend jusqu'à l'hôtel Le Peltier de Saint-Fargeau (1690).

Hôtel de Marle - Institut Suédois et Hôtel de Donon - Musée Cognacq-Jay

Hôtel de Marle - Institut Suédois et Hôtel de Donon - Musée Cognacq-Jay

L'Hôtel de Marle, aujourd'hui Institut Suédois, fut construit en 1572. Il est surmonté d'une charpente originale en forme de carène de bateau renversée, un type de toiture appelé "à la Philibert Delorme", du nom de son inventeur, l'architecte de Catherine de Médicis. L'Hôtel de Donon date de 1575. Il abrite le Musée Cognacq-Jay et les collections d'Ernest Cognacq et Louise Jay, créateurs des Grands Magasins de la Samaritaine et amateurs d'art du XVIIIème siècle.

Hôtel de Lamoignon

Hôtel de Lamoignon

Imposant hôtel construit en 1584 pour Diane de France, fille naturelle du roi Henri II, talentueuse musicienne passionnée de chasse et de cheval.

Rue des Rosiers

Rue des Rosiers

Coeur du quartier juif. Au XIXème siècle arrivèrent ici des familles juives ashkénazes, réfugiées d'Europe Centrale, et des familles juives sépharades d'Afrique du Nord. Ancien hammam, librairies hébraïques, spécialités cachères et orientales, et délicieux fallafels. Le quartier fut très marqué par l'Occupation et par la rafle du Vél'd'Hiv, le 16 juillet 1942, quand la Police Française arrêta des familles entières et les livra aux autorités allemandes.

Quartier des Blancs Manteaux

Quartier des Blancs Manteaux

Le quartier porte le nom de l'habit blanc de ses anciens moines. Le marché couvert des Blancs Manteaux (1813-1819) se prolongeait autrefois de l'autre côté de la rue des Hospitalières Saint-Gervais, où les deux têtes de boeufs en bronze encadraient le pavillon de boucherie. L'église Notre Dame des Blancs Manteaux, de style classique, (1685-1690) est le seul vestige du couvent bénédictin des Blancs Manteaux, vendu à la révolution. Sa façade sur la rue des Francs Bourgeois fut apposée en 1863 par Victor Baltard.

Centre Pompidou

Centre Pompidou

Commandé par le Président de la République Georges Pompidou, et inauguré en 1977. Le concours lancé pour le construire avait mis en compétition près de 700 projets d'architectes, et ses lauréats furent Renzo Piano et Richard Rogers. Ils choisirent de favoriser de grands espaces libres à l'intérieur, en repoussant à l'extérieur tous les éléments techniques. Ils sortirent tous les tuyaux en façade, en les peignant de couleurs différentes selon leur fonction : les tuyaux verts transportent l'eau, les bleus l'air conditionné, les jaunes l'électricité, les rouges permettent la circulation des hommes. Très controversé à sa création, le Centre Pompidou est devenu un lieu culturel à grand succès. Il abrite le Musée National d'Art Moderne, et ses collections d'art de 1905 à nos jours.

Hôtel de Soubise - Archives Nationales

Hôtel de Soubise - Archives Nationales

Majestueux palais construit en 1708 par l'architecte Nicolas-Alexis Delamair pour François de Rohan, prince de Soubise. Depuis Napoléon 1er, il est le centre des Archives Nationales, sur une aire de près d'un hectare. L'Hôtel de Soubise est également Musée de l'Histoire de France.

Crédit Municipal

Crédit Municipal

Le Mont de Piété, devenu Crédit Municipal, date de 1778. C'est la plus ancienne institution financière de France. On peut y laisser en gage des objets de valeur contre un prêt immédiat. Le roi Louis XVI l'avait créée pour permettre aux plus pauvres d'échapper aux usuriers. Aujourd'hui encore, elle conserve cette fonction.

Hôtel de Jean Hérouet

Hôtel de Jean Hérouet

L'élégante tourelle en encorbellement (1500-1510) est le dernier vestige de l'hôtel de Jean Hérouet, un seigneur du XVIème siècle, trésorier de France. Cet hôtel fut gravement endommagé en 1944.

Portail de l'Hôtel de Clisson

Portail de l'Hôtel de Clisson

Portail gothique (1375) du manoir d'Olivier de Clisson, compagnon de Du Guesclin. Aux XVIème et XVIIème siècles, c'était l'entrée de l'hôtel de la famille de Guise. Pendant les guerres de religion, le Duc de Guise était le chef de la Ligue Catholique. Surnommé le "balafré", c'est probablement lui qui fit décider le massacre des protestants à la Saint Barthélémy, le 24 août 1572.

Fontaine des Haudriettes

Fontaine des Haudriettes

La légende raconte qu'une fontaine fut offerte, ainsi qu'un hôpital, par un certain Haudry, seigneur du XIIème siècle, pour remercier le ciel d'être rentré vivant de croisade. Fontaine reconstruite en 1760.

Hôtel de Guénégaud - Musée de la Chasse et de la Nature

Hôtel de Guénégaud - Musée de la Chasse et de la Nature

Construit en 1650 par l'architecte François Mansart. Avec l'hôtel mitoyen de Mongelas, il abrite le Musée de la Chasse et de la Nature.

Rue Charlot

Rue Charlot

Les Templiers, installés ici depuis le XIIIème siècle dans un vaste enclos fortifié protégeant leur Commanderie, profitèrent de la frénésie immobilière dans le Marais au XVIIème siècle. Ils vendirent au financier Claude Charlot huit hectares de terrains pour bâtir ces rues qui ont gardé leur aspect d'alors. Quartier de créateurs.

Cathédrale Sainte Croix des Arméniens Catholiques

Cathédrale Sainte Croix des Arméniens Catholiques

Date de 1715. Ancienne église du couvent des Capucins, qui comptait parmi les 77 couvents du Marais avant la révolution. Nombreux concerts.

Hôtel Salé - Musée Picasso

Hôtel Salé - Musée Picasso

L'un des hôtels les plus somptueux de son époque (1659). Il fut construit pour le conseiller du roi précepteur de la gabelle, l'impôt sur le sel, d'où son surnom d'Hôtel Salé. A l'intérieur, le Musée Picasso conserve plusieurs milliers d'oeuvres du maître Pablo Picasso, de son arrivée à Montmartre en 1895 à sa mort en 1973.

Hôtel de Rohan - Archives Nationales

Hôtel de Rohan - Archives Nationales

Frère de l'Hôtel de Soubise, il fut construit au même moment, début XVIIIème siècle (1705-1718), pour la même famille, et par le même architecte, Nicolas-Alexis Delamair. Des générations de cardinaux de Rohan y ont vécu. Puis il fut transformé par Napoléon Ier en Imprimerie Impériale. Menacé de démolition dans les années 1930, il fut sauvé et restauré. Il dépend des Archives Nationales.

Impasse des Arbalétriers

Impasse des Arbalétriers

Etroite ruelle typique du Moyen Âge avec ses maisons à encorbellement et ses pavés. En pleine Guerre de Cent Ans, en 1407, Jean sans Peur Duc de Bourgogne fit assassiner ici Louis Duc d'Orléans, le propre frère du roi, et prit ainsi le pouvoir. Une guerre civile de 20 ans s'ensuivit entre les Bourguignons, menés par Jean Sans Peur et amis des Anglais, et les Armagnacs, partisans de la famille d'Orléans et ennemis des Anglais, pour prendre tour à tour le contrôle du pays. Aujourd'hui l'impasse abrite le Centre Culturel Suisse.

Hôtel de Coulanges et Hôtel d'Albret

Hôtel de Coulanges et Hôtel d'Albret

L'Hôtel de Coulanges (1634 - 37 rue des Francs Bourgeois) a connu des enfants célèbres : Marie de Rabutin-Chantal, future Madame de Sévigné, vécut ici jusqu'à son mariage ; plus tard y furent élevés les enfants illégitimes du roi et de Madame de Montespan. Ce quartier était alors le centre d'une intense vie mondaine. A l'Hôtel d'Albret (1651 - 31 rue des Francs Bourgeois), on croisait les aristocrates de la cour et les femmes de lettres : Mesdames de La Fayette, de Maintenon, de Sévigné.

Place des Vosges

Place des Vosges

En 1605, Henri IV créa la première place royale de Paris. La place a gardé sons son harmonie initiale : façades de pierres et de briques, combles d'ardoises à la française, galeries d'arcades (comme la place Dauphine, la cour de l'Hôpital Saint-Louis, et la Place Ducale de Charleville-Mézières). Henri IV, assassiné en 1610, ne profita pas de la cérémonie d'inauguration de la Place Royale en 1612. Son fils Louis XIII, à l'occasion de son mariage avec Anne d'Autriche, offrit à dix mille invités le spectacle de 1300 cavaliers. La statue équestre de Louis XIII, au centre de la place, rappelle cette fête. La Place Royale prit le nom de Place des Vosges en 1800 : c'est ainsi que Napoléon Bonaparte récompensa les Vosges, premier département à avoir acquitté ses impôts!

Maison de Victor Hugo

Maison de Victor Hugo

Arrivé ici en 1832 avec sa femme Adèle et ses 4 enfants, Victor Hugo loua pendant 16 ans un appartement de 280 m2 au deuxième étage de l'hôtel de Rohan-Guéménée. Il y écrivit plusieurs oeuvres majeures comme Ruy Blas, une partie des Misérables et de la Légende des Siècles. Dans son salon donnant sur la place, il recevait ses contemporains, Vigny, Lamartine, Dumas, Mérimée...Depuis 1902, date du centenaire de sa naissance, cette demeure est le Musée Victor Hugo.

Hôtel de Sully - Centre des Monuments Nationaux

Hôtel de Sully - Centre des Monuments Nationaux

L'entrée principale de l'Hôtel de Sully se trouve rue Saint-Antoine, et, à l'arrière, un charmant passage débouche sous les arcades de la place des Vosges. L'hôtel fut construit en 1630 et Maximilien de Béthune, duc de Sully et surintendant des finances d'Henri IV, vint y habiter en 1634, à l'âge de 75 ans. Il aimait se promener chaque jour sur la Place Royale. L' Hôtel de Sully abrite aujourd'hui le Centre des Monuments Nationaux.

Pont Marie

Pont Marie

1614-1635. Au Moyen Âge, il y avait là deux îles, auxquelles on accédait en barque. Louis XIII engagea un promoteur, Christophe Marie, pour les réunir et agrandir le quartier Saint-Pol. Marie créa l'île Saint-Louis, deux ponts de pierre (dont le Pont Marie, qui porte son nom) et des quais maçonnés. Les commandes de riches demeures affluèrent de la part de la haute société. Toute l'île fut bâtie en moins d'un demi-siècle, entre 1616 et 1660, d'où son harmonie. Sur l'île Saint-Louis ont travaillé George Sand, Chopin, Daumier, Camille Claudel, Baudelaire...

Pont de la Tournelle

Pont de la Tournelle

Pont construit entre 1924 et 1928, en béton armé. Dressée sur le pont de la Tournelle, la statue de Sainte-Geneviève, sainte patronne de Paris, est l'oeuvre de Paul Landowski en 1928 (auteur du Christ de Rio de Janeiro). Du pont, on découvre un panorama englobant les tours d'affaires du quartier de la Gare de Lyon, l'immense Ministère des Finances (1989), la façade de verre de l'Institut du Monde Arabe (Jean Nouvel 1988), la tour du campus de Jussieu - Université des Sciences Pierre et Marie Curie, totalement réhabilitée en 2010, et le restaurant de la Tour d'Argent, perché au dernier étage d'un immeuble. L'ancêtre de ce restaurant fut créé en 1582 sous le règne d'Henri III. Merveilleux point de vue sur l'île de la Cité et le chevet flamboyant de la Cathédrale Notre Dame de Paris.

L'avis des clients (1 avis) Donnez votre avis

Portrait de achenais
achenais de Responsable Another Paris 27. Janvier 2015

Suite à un problème informatique, nous avons malheureusement perdu tous les commentaires de nos clients. Vous pouvez consulter d'autres avis clients sur le site de Trip Advisor en recherchant "Another Paris". Merci!

Donnez votre avis

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.